Journal,  Livre

J’ai lu : Valse Macabre

Résumé

William Smithback, reporter au New York Times, et sa femme Nora Kelly, archéologue au Muséum d’Histoire naturelle, sont sauvagement agressés dans leur appartement de l’Upper West Side de Manhattan. Si Nora en réchappe, Smithback, lui, est tué…Le meurtrier est rapidement identifié par des témoins et des caméras de vidéosurveillance. Il s’agit de leur étrange et sinistre voisin, Fearing… pourtant mort et enterré depuis plusieurs jours déjà ! Un tel mystère ne peut laisser insensible le célèbre inspecteur Pendergast, du FBI. Épaulé par son acolyte, l’inspecteur Vincent d’Acosta, il fera tout pour retrouver le meurtrier de son ami. Leur enquête va les mener à une secte secrète, La Ville, cachée depuis deux siècles dans la partie boisée de Manhattan. Y a-t-il un rapport entre cette secte, qui se livre entre autres à des sacrifices d’animaux, et la résurrection en zombies tueurs de Fearing puis de… Smithback ? L’énigme va donner du fil à retordre à nos deux enquêteurs, d’autant qu’Alexander Esteban, ancien réalisateur spécialiste de films gore de série Z entre dans la valse. Forcément macabre… Quelle est la vraie raison de sa haine farouche à l’égard de La Ville ?

Mon avis

Une enquête de Pendergast de plus à mon actif, j’aime toujours autant le style d’écriture de ces deux auteurs qui donne un véritable « cachet » à l’ouvrage. Le thème de l’histoire est très bien et intéressant mais malheureusement très poignant et émouvant. Une certaine nostalgie et tristesse s’empare de nous lorsque l’un des personnages récurrents disparaît soudainement. Aux fans de l’inspecteur Pendergast encore une réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :