Journal,  Livre

J’ai lu : La mort n’est pas une fin

Résumé

Imhotep revient du Nord avec Nofret, sa nouvelle concubine, qui, par son intransigeance, a tôt fait de multiplier les heurts et les tensions avec les autres membres de la maison, et principalement avec les trois fils d’Imhotep, Yahmose, Sobek et Ipi, et les épouses des deux aînés. Bientôt, dans cette maison autrefois si paisible règnent l’animosité et la défiance. Les tensions s’aggravent au fil d’un quotidien devenu pénible pour tous, ce que déplore la jeune Renisenb, fille d’Imhotep, revenue dans la maison paternelle après son veuvage, et qui assure la narration du récit.

Sur ces entrefaites, une nécessité impromptue oblige Imhotep à quitter son foyer. Les femmes des deux aînés de la famille s’entendent pour fomenter des représailles à l’endroit de Nofret, afin de lui donner une leçon et d’établir une fois pour toutes qui détient vraiment le pouvoir. Mais leur plan échoue et Nofret tient sa vengeance. Elle menace tout le clan : au retour d’Imhotep, chacun recevra sa sanction. Aveuglée par sa victoire prochaine, elle ne saisit pas qu’elle s’est mise en danger. Quand elle est retrouvée morte au pied d’une falaise, les apparences d’un accident ne trompent personne.

Les Égyptiens sont très superstitieux : quand la mort entre dans une maison, elle plane sur tous. Quelques jours s’écoulent et, dans un moment de délire, Satipi, une des épouses, se jette du haut de la même falaise alors qu’elle est accompagnée de Yahmose. Est-ce l’esprit de la morte qui est venue la posséder et la précipiter dans le vide ? Peu après, c’est Yahmose et Sobek qui boivent du vin empoisonné, et c’est un miracle des dieux si Yahmose en réchappe. La terreur s’empare de chacun, car la série des meurtres n’en est qu’à ses balbutiements. Mais quel être vivant ou quel esprit vengeur cherche ainsi à décimer la maison d’Imhotep ?

Auteur : Agatha Christie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :